Bilan des contrôles de la CNIL concernant les services de libre accès à internet

Bilan de la CNIL du 22 décembre 2014

Aux termes de son bilan, la CNIL a mis en évidence plusieurs manquements récurrents commis :

  • de nombreux opérateurs conservent des données portant sur le contenu des correspondances échangées ou des informations consultées, en dépit du fait qu’ils ne sont pas autorisés à le faire ;
  • la plupart des fournisseurs de services conservent les données issues des journaux de connexion sans qu’aucune durée de conservation n’ait été définie ;
  • l’information fournie aux utilisateurs des services internet en libre accès, ne s’avérait pas toujours satisfaisante, voire inexistante ;
  • les opérateurs de communication électronique contrôlés utilisent des outils de surveillance, afin d’assurer la sécurité des postes informatiques, la gestion des tarifications, les impressions, etc ;
  • Les opérateurs ne chiffrent pas les réseaux wi-fi, l’accessibilité du BIOS permettant de modifier la configuration basique du système, et la possibilité de prendre le contrôle de la machine en démarrant un système d’exploitation depuis une clé USB.